Marie - Madeleine FOURCADE
Lycée Général et Technologique
Gardanne
 

Projet théâtre autour de la lecture et la mise en scène de Dom Juan de Molière

dimanche 16 juin 2013

Après une année d’ateliers auprès de cinq classes de 1ère, la compagnie de théâtre L’Alzhar a proposé un spectacle autour de la pièce de Dom Juan.

JPEG - 31.8 ko

Le personnage repense aux épisodes marquants de sa vie, les fait revivre à ses pensées et les exprime aux spectateurs.

JPEG - 8.5 ko

Ainsi, sont joués devant les élèves, les passages des textes étudiés en classe en L.A. et que les élèves ont pu travailler et oraliser avec le comédien Maxime Carasso pendant les 4 séances de travail antérieures.

JPEG - 31.8 ko

BILAN DU PROJET THEATRE AUTOUR DE LA LECTURE ET LA MISE EN SCENE DE DOM JUAN DE MOLIERE

Compte-rendu concernant l’intervention du groupe de comédiens dans cinq classes de 1e : enseignants : Mme. Laude (1eL) , Mme Lecas-Moiroux (1e ES2), M. Nouvel (1e ES1), M. Orsoni (1e SVT3), Mme Vogt (1ESL).

Compagnie : Alzhar, Metteur en scène : Jeanne Poitevin, Comédien : Maxime Carasso

Du mois de mars à la fin du mois d’avril 2013, la compagnie Alzhar et plus particulièrement Jeanne Poitevin, metteur en scène et Maxime Carasso, comédien, sont venus animer des ateliers auprès des élèves de cinq classes de premières du lycée Fourcade. Ces ateliers venaient soutenir le travail fait en français, dans l’objet d’étude, théâtre et représentation. Nous voulions amener les élèves à vivre le plus concrètement possible ce qui est à l’œuvre dans le travail qui permet le passage du texte lu à la représentation. Ainsi, les ateliers ont-ils, dans leur enchaînement chronologique, permis d’aborder les différentes phases de ce travail. Le premier atelier était un travail de « lecture à la table », c’est-à-dire, texte en mains, une mise en commun des impressions de lecture du texte, du ressenti sur les personnages, sur l’intrigue etc… Les séances suivantes ont été consacrées à la mise en bouche du texte en vue de son interprétation. Comme nos élèves ne sont pas des comédiens professionnels, il s’est agi de leur faire prendre conscience de la manière dont une émotion ressentie peut influencer la manière de dire un texte. Le comédien a travaillé à partir des émotions des élèves dans l’instant présent, puis les amenant au fil des séances, à leur permettre d’adresser leur texte à autrui, toujours en l’éveillant aux émotions ressenties. Le travail a porté aussi sur la diction et le débit d’élocution. Enfin, la compagnie Alzhar a écrit un spectacle à partir des ateliers qui a intégré le travail fait avec les élèves, non seulement pour inspirer le contenu du spectacle ( Don Juan , en présence de Sganarelle se remémorait les grands moments de sa vie et ces grands moments correspondaient aux textes étudiés par élèves, parallèlement, en cours de français, en lectures analytiques ou en lectures complémentaires) , mais aussi pour intégrer sous forme de vidéos, le travail des élèves, filmé ou dans le cas de Bastien Plaquet de 1eL, en scène.

Première phase du projet : 4X 2h pour chacune des classes

- première séance (2h)avec le metteur en scène : rond de table sur la perception par les élèves du personnage de Dom Juan puis lecture de l’acte I scène 3 par les élèves et discussion sur l’interprétation du personnage de done Elvire. Discussion sur le travail du metteur en scène. - deuxième et troisième séances avec le comédien (2x 2h ) : travail de prise de conscience des émotions et sensations ressenties à la lecture d’un texte dans différentes circonstances. Travail sur le jeu et discussions sur le travail du comédien.

- Quatrième séance (2h) : travail de lecture et d’interprétation en présence de l’autre : adresser ses propos à un autre ( élève/ comédien) présent. Lui communiquer une émotion au moyen du texte lu = être en interaction.

- La Représentation : Spectacle d’une heure ( joué deux fois pour les classes), dans la salle de théâtre de l’établissement. Ce spectacle est une création originale conçue par le metteur en scène, le comédien et l’équipe de la compagnie Alzhar (une stagiaire et un technicien). Une première séance de 3 heures a permis de faire travailler les élèves sur la mémorisation et la diction de courts extraits de tirades de DJ. Une fois répétées, ces scènes brèves ont été filmées, puis les bouts de films raccordés pour faire un seul film plus long projeté pendant le spectacle.

Le propos du spectacle : un seul comédien en scène ( Maxime Carasso) joue tous les personnages. DJ arrivé à l’aube de sa vie, sent « qu’Elle » est là, qu’elle s’apprête à venir le chercher. Il repense aux épisodes marquants de sa vie, les fait revivre à ses pensées et les exprime aux spectateurs. Ainsi, sont joués devant les élèves, les passages des textes étudiés en classe en L.A. et que les élèves ont pu travailler et oraliser avec le comédien pendant les 4 séances.

Bilan :

Cette expérience a été positive pour l’ensemble des classes pour plusieurs raisons :

* Elle s’inscrit parfaitement dans l’objet d’étude « théâtre : texte et représentation » dans le mesure où les élèves ont pu, par l’observation et l’expérimentation, approcher la question du jeu des comédiens et du rôle du metteur en scène.

* Le discours avec le metteur en scène et le comédien a été très constructif sur le plan théorique comme sur le plan pratique : le dialogue s’est naturellement instauré entre eux et les élèves. Ils ont ainsi mieux perçu les enjeux de la représentation théâtrale : la diversité de ceux-ci et ce qu’ils impliquent sur la perception de l’œuvre (adéquation, nuance, modification radicale des intentions possibles de l’auteur et liberté de le faire, mais aussi exploration du texte, des personnages, justification des partis-pris de jeu…)

* Certains élèves initialement peu disposés à intervenir ont évolué dans une démarche de représentation d’eux-mêmes parfois étonnante et dont on ne peut que se féliciter.

* Les élèves ont pris conscience du texte oralisé, se mettre les mots en bouche, articuler, travail sur le souffle.

* D’autres se sont lancés plus avant dans l’aventure théâtrale et ont participé à la représentation de Dom Juan donnée au lycée par la troupe de comédiens.

Autant de raisons qui incitent à la poursuite de telles initiatives.

Les professeurs de lettres

 
Lycée Général et Technologique Marie - Madeleine FOURCADE – Avenue du groupe Manouchian - 13120 Gardanne – Responsable de publication : J.-P. PEYRACHE
Dernière mise à jour : jeudi 5 décembre 2019 – Tous droits réservés © 2008-2019, Académie d'Aix-Marseille